mardi, 27 juin 2017 12:30

Droits antidumping sur le bois d'oeuvre: selon la Conférence des préfets de l'AT, la région ne baissera pas les bras

La Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue (CPAT) constate avec déception la décision du département du Commerce des États-Unis d'imposer des droits antidumping de 6,87 % sur le bois d’œuvre canadien. Les préfets de la région entendent bien poursuivre leurs représentations afin de contribuer à la résolution de ce conflit. Rappelons que ces droits s’ajoutent aux droits compensateurs rétroactifs de 20 % annoncés en avril dernier.
 
« Notre régime forestier respecte les règles du libre marché et je pense que les consommateurs américains constateront éventuellement les effets négatifs d’une telle mesure sur leur propre économie. Cependant, nous allons continuer de faire valoir notre vision et il faut, dès aujourd’hui, travailler ensemble à des solutions pour diversifier et valoriser notre industrie forestière », a déclaré M. Mario Provencher, président de la CPAT et également président du Comité sur la forêt de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).
 
Rappelons que le préfet de la MRC de la Vallée-de-l’Or, M. Pierre Corbeil, ainsi que M. JeanMaurice Matte, maire de Senneterre, ont fait partie d’une délégation de l’UMQ qui s’est rendue à Washington en mai dernier. La démarche avait pour objectif de sensibiliser les membres du Congrès américain quant aux impacts des mesures protectionnistes et de les informer des réalités du régime forestier québécois.

Lu 54 fois